Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Confinement 1 - Acte 1

Il y a quasiment un an, le 16 mars 2020, débutait le premier confinement. 

Un mois plus tard, j'entamais deux deuils : celui de mon amie Valérie, alias Boug' sur ce blog, et celui de ma relation d'alors, dont mon compagnon m'avait annoncé la fin le même weekend. Ce weekend pascal, habituellement joyeux et convivial, fut celui des larmes solitaires.

Mais après la tristesse de la trahison et de l'échec, je dus reconnaitre que ce célibat retrouvé mettait fin à une relation qui ne me comblait pas. Et avec lui, je pouvais enfin mettre en route un projet lointain que le confinement entre 4 murs avait rendu urgent : quitter Paris. Depuis longtemps déjà je ne supportais plus le vacarme urbain, la promiscuité, les klaxons, les néons, le béton. Je rêvais d'horizon, de silence, de ciel étoilé, de nuit noire, de solitude et de verdure. 

Le 11 mai, dès le déconfinement annoncé, je commence ma recherche d'une maison en location à Chartres. Pourquoi Chartres ? Parce que c'est à 1h de Paris, où je travaille toujours, que les trains y arrivent à Montparnasse, mon quartier parisien, et parce que j'ai plusieurs relations dans la région : ma petite sœur, mon amie ex-blogueuse P_o_L et mon pote mauricien qui vient de s'acheter une maison du côté de Maintenon. A l'approche de la cinquantaine, je me donne alors 2 ans pour bien connaitre la région et acheter une maison. 

Après avoir visité 3 ou 4 maisons en compagnie d'une foule de parisiens qui se ruent eux aussi vers le vert, je réalise que l'immobilier grimpe vite et fais fi de la prudence qui me caractérise : c'est maintenant qu'il faut acheter ! 

Fin juin, je craque pour une petite maison atypique qui coche tous mes critères. Ensuite tout va très vite. Je signe le compromis de vente fin juillet, j'obtiens mon prêt début août et j'emménage le 19 septembre.

Mais pas seule ... (à suivre)

Commentaires

  • Quel suspense !!!
    Bon retour et bonne année 2021 à Chartres

  • Salut Charlotte ! Contente de te lire ici, toujours fidèle !
    Merci, l'année commence bien, je m'installe tranquillement.
    Bonne année 2021 à toi aussi.

  • Un billet par an ! Tu tiens le rythme !

  • Nicolas, t'es con ! (Et mauvais) Mais c'est vrai ! J'ai même fait 1 an et demi sans billet

Écrire un commentaire

Optionnel