Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2yeux2oreilles

  • Une de mes madeleines de Proust

    L’autre dimanche, je pianotais, comme maintenant, sur mon ordinateur tandis que mon frère jouait « Parce qu’on vient de loin » (de Corneille) sur sa guitare. Je lève la tête, lui dit à quel point cette chanson m’émeut. Et à quel point j’aime cet instrument, la guitare.

    Mon frère me confie que pendant longtemps, il a été incapable de jouer de la guitare en public parce que l’émotion le submergeait.

    Lire la suite

  • De Crimée à Clignancourt

    J’appréhendais ces 6 jours de congé. Mon projet d’aller me réchauffer au soleil du Sud auprès de mon amie Chacha, installée depuis peu dans les environs d’Aix en Provence, avait été avorté par la visite de sa famille.

    Lire la suite

  • Un regard en arrière

    Après un regard en arrière, je me dirige sans hâte vers l’arrêt du bus où je me poste, écouteurs dans les oreilles. Une main cramponnée au poteau comme à une bouée, l’autre appuyée sur une canne, une vieille dame courbée me regarde avancer vers elle.

    Son regard exprime une telle détresse que j’enlève mes écouteurs et demande « Ca va ? »

    Lire la suite

  • Sky Road

    L’autre jour, une commerciale de ma boîte à qui je racontais que j’allais bientôt démarrer un Master 2 en Gestion des Ressources Humaines a voulu connaître mon parcours.

    Après que j’aie conté les métiers exercés et la prise en main de ma carrière depuis 10 ans, elle a exprimé son étonnement et son admiration. Et m’a forcée à une réflexion que je n’avais jamais eue : « Qu’est ce qui t’a donné ce tempérament de battante ? »

    Lire la suite

  • When doves cry

    Il y a 3 semaines, le hasard me ramène dans un des quartiers de ma jeunesse, du côté de Plaisance.

    Assise à la terrasse du café où, il y a plus de 20 ans, je la retrouvais parfois, tirant sur une cigarette, je fixe son immeuble grisâtre et repense à mon amie Nathalie.

    Lire la suite