Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2yeux2oreilles

  • Comme une image

    Hier, j’ai passé une de ces journées qui te met du baume au cœur (même si, je vous rassure, mon cœur et mon moral se portent très bien).

    Le midi, j’ai déjeuné avec celui qui a été mon manager direct pendant 2 ans, jusqu’en novembre 2016. Un homme que j’ai, je dois le dire, longtemps méprisé.

    Je le trouvais sympathique mais mou, superficiel, plutôt inutile. Il sollicitait nos retours, organisait des ateliers, promettait de « changer les choses » et rien ne se passait.  Nos conditions de travail ne s’amélioraient pas et lorsqu’il venait discuter avec nous en réunion, il était souvent pris à partie et raillé.

    Lire la suite

  • De l'UQAM à la rue Notre-Dame ouest

    Au sortir de l'UQAM, notre guide nous fait faire un petit détour par le vieux Montréal, qui est un quartier touristique et pas du tout le quotidien des Montréalais.

    En 1905, HEC Montréal - sans rapport avec HEC Paris - est créée pour former une élite francophone et éviter la domination des anglophones dans le monde des affaires.

    L'UQAM, créée en 1968 comme en témoigne son architecture de briques marrons, est une fac très à gauche et très francophone.

     

     

     

    Lire la suite

  • Montréal, une première !

    C’était un des points fort de mon master : pas de stage mais un séminaire international d’une semaine. Comme certains ne parlaient pas du tout anglais, le directeur du master a proposé Montréal. Une découverte pour moi qui ne connaît du Canada que Vancouver et Toronto.

    Lire la suite

  • Ma voisine d'en face

    Ça fait 15 ans maintenant que je vis dans le même appartement. Un record pour l’être sans racines que je suis.  

    J’aime ma ville, mon quartier, ma rue, véritable écrin de verdure où les oiseaux chantent, et même mon appartement sombre et mal isolé, que je me suis approprié au fil des ans.

    Dans mon immeuble, les gens sont assez sympas.

    Lire la suite

  • Licenciééééééée, délivréééééée !

    Hé oui, ami(e) lecteur (-trice) : après 3 ans de souffrance, je serai libérée, dans un peu plus d’un mois, d’une de mes plus désagréables expériences professionnelles !

    Si j’ai déjà connu le licenciement (une fois) pour motif économique, la nouveauté cette fois-ci, c’est que je suis virée pour « insuffisance professionnelle ». Et que je suis ravie de cet épilogue – provisoire - du bras de fer que j’ai entamé il y a un peu plus de 2 ans avec ma N+2.

    Lire la suite