Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon monde - Page 2

  • Marion (1)

    Ce soir, j'ai retrouvé ma fratrie dans le quartier ou on a grandi tous ensemble. Enfin, celui ou j'ai passé mon adolescence, en ce qui me concerne. Ca fait drôle de descendre de ce tramway, qui n'existait pas à l'époque, et de ne même pas jeter un coup d'oeil vers la rue d'immeubles en briques rouges ou nous habitions. Peut-être parce que je n'y ai pas été heureuse, dans cette chambre au rez-de-chaussée.

    On a descendu la rue, longé le parc. Mon frère a dit "Putain, qu'est-ce que j'ai usé mes semelles sur ce trottoir". Dans la rue qui mène chez ma petite soeur, à la place des abattoirs, un nouveau restaurant, "associatif", a ouvert. Les bobos s'installent.

    Au 4ème étage, elle a ouvert la porte, ma petite soeur aux yeux de manga. J'ai réalisé hier soir seulement, qu'elle va partir loin de moi. Je lui ai dit au téléphone, "Putain, vous vous barrez tous les deux, ça me fait drôle, d'habitude c'est moi qui part". Elle a crié "Oh, Fofa !" mais je la connais, je sais qu'à ce moment -là, ses yeux ont brillé.

    Ma petite soeur, j'en parle presque jamais ici. Question de pudeur.

  • Entre Drôme et Vaucluse

    La même voiture dorée, au même endroit, à la même heure, mais sous une pluie battante qui n'a pas cessé depuis le matin.

    Jusqu'aux confins de la Bourgogne, il pleut, mais les coeurs sont réjouis. Y. chante "La complainte  pour être enterré à la plage de Sète" et la voiture qui file sur l'A6, vers la Provence, résonne bientôt du "P'tit bonheur" de Félix Leclerc et des standards de Brassens et Dassin. La nuit est tombée depuis longtemps quand ils atteignent la maison aux volets bleus accrochée à la montagne, à quelques kilomètres de Vaison-la-Romaine.

    Au matin, lorsque Fiso émerge, le soleil est déjà haut et la café brûlant. En déjeunant sous le tilleul de tartines dégoulinantes de miel de Provence, ils savourent la vue saisissante sur les vignes et surtout le silence, irréel. Bientôt, deux frimousses les rejoignent, tout surpris de retrouver ces visages devenus familiers. Baisers sonores, jeux d'eau, siestes dans le hamac, séances d'aquagym sur fond de déconnade dans la piscine, tapenade et muscat, grillades saupoudrées de romarin frais. Le soir venu, Fiso retrouve son répertoire de chansons d'enfants et les éclats de rire d'une petite fille pleine de vie troublent la nuit. Et lorsque les enfants sont couchés, Fiso et ses amis s'allongent dans l'herbe pour regarder les étoiles. Elle n'avait plus admiré le ciel étoilé depuis son enfance, en Allemagne. 

    Ce soir, il me reste des parfums. Celui du cou d'un petit garçon blond comme les blés que j'ai dévoré de baisers. Ceux des cheveux soyeux de sa soeur que j'ai parfumés d'huile de sésame.

    Mais surtout, il me reste le parfum puissant des quelques brins de thym, romarin et de lavande que j'ai cueillis avant de partir.

  • Saugrenu

    « Tu vis comme un homme et ça me rend triste ».

    J’éclate de rire et demande « c’est quoi, maman, vivre comme un homme ? ».

    Elle s' explique. J'ai envie de lui dire que c'est le plus beau compliment qu’elle m’ait jamais fait mais les larmes dans ses yeux m’en dissuadent.  

    On dit qu’une mère connaît son enfant mieux que quiconque. Suis-je la seule à vivre un tel malentendu ?

  • Tati

    Génialissime, le site créé par Sophie Tatischeff, en hommage à son père :http://www.tativille.com/

    (je suis une fan de Jacques Tati)

  • J'fais mon cinéma

    A quel film devez-vous votre premier souvenir de cinéma ?

    "La belle et le clochard"

    A quel film devez-vous votre première émotion de cinéma ?

    "Il était une fois dans l'Ouest" (à 8 ans) puis "Othello" d'Orson Welles

    Quel est le chef-d'oeuvre "officiel" qui vous gonfle ?

    "Autant en emporte le vent"

    Quel classique absolu n'avez-vous jamais vu ?

    "Autant en emporte le vent" (commencé 2 fois, jamais fini)

    Quel est le film unanimement jugé mauvais, que vous avez "honte" d'aimer ?

    "Purple Rain" (mais je n'ai pas honte !)

    Quel est le film que vous avez le sentiment d'être la seule à aimer ?

    "Dead zone" de David Cronenberg (avec Christopher Walken)

    Quel film aimeriez-vous faire découvrir au monde entier ?

    Un film muet

    Quel film montreriez-vous en boucle à votre pire ennemi pour le torturer ?

    "Au hasard Balthazar" de Robert Bresson

    Quel film pourriez-vous regarder tous les jours ?

    "Le père Noel est une ordure" ou "Playtime" de Jacques Tati

    Un film a déjà influé sur le cours de votre vie ? Non

    Quel film vous a fait verser vos plus grosses larmes ?

    "Leaving Las Vegas" de Mike Figgis

    Quel film vous a procuré votre plus forte émotion érotique ?

    La première : un film au titre inconnu, une histoire de prise d'otages en haute mer

    La plus forte : "Histoires d'O"

    Quel(s) film(s) emporteriez-vous sur une île déserte ?

    "Magnolia" de Paul Thomas Anderson

    Quel film attendez-vous avec la plus grande impatience ?
 A suivre ...